Lapin

Quelques généralités…

L’espérance de vie d’un lapin est de 6 à 8 ans en moyenne.

Un lapin nain pèse 1 à 2 kg, un lapin bélier nain 2 à 3 kg, et les races géantes environ 6 kg, ne vous trompez pas à l’achat !

Il devient pubère entre 4 et 7 mois et peut alors se reproduire, ce qu’il fait d’ailleurs très facilement comme sa réputation le précise, avec une activité sexuelle toute l’année ! La gestation est par ailleurs très courte chez la lapine : après 28 à 34 jours, la femelle met bas entre 2 et 4 lapereaux nus et aveugles qui pèsent 20 à 40 grammes chacun, et seront sevrés vers 5 semaines. Attention à ne pas intervenir auprès des lapereaux : caresses ou simples regards répétés sur la portée peuvent suffire pour que la mère rejette les petits ou les mette à mort.

Les lapins mâle ou femelle peuvent être stérilisés vers 6 mois, les techniques utilisées et les tarifs sont les mêmes que pour les chats. 

IMG_2450

Mode de vie…

Le lapin est un animal sociable qui peut vivre avec des congénères, les femelles cohabitent cependant mieux entre elles que les mâles, par ailleurs la stérilisation est souvent nécessaire pour réduire les conflits. Le lapin est un animal sympathique qui doit néanmoins avoir été habitué à l’homme dès tout petit (socialisé) pour être facile à manipuler.

Le lapin doit disposer d’une grande cage (90x60 cm minimum) bien aérée et ombragée. Il supporte très mal les courants d’air, les fortes chaleurs, les fumées de cuisine ou de cigarette.

La litière ne doit pas être poussiéreuse ni parfumée, et changée au minimum deux fois par semaine. Copeaux de bois et/ou foin peuvent être utilisés. Le lapin doit avoir un abri, ainsi que des morceaux de bois à ronger.

Attention au lapin grognoteur qui s'attaque aux fils électriques, cartons et emballages de produits d'entretien... Intoxication assurée !

Alimentation et dentition…

Les dents du lapin poussent toute sa vie à une vitesse incroyable : 3 à 4 mm par semaine pour les incisives ! C’est pourquoi il doit mastiquer suffisamment pour les « limer », et pourquoi beaucoup de lapins de compagnie souffrent de troubles dentaires (dents trop longues, surdents etc.). Nous sommes d’ailleurs équipées à la clinique pour soigner les troubles dentaires de votre lapin.

L’aliment idéal contient : entre 1000 et 1500 UI/kg de vitamine D, rapport Ca/P de 1,2 à 1,3, teneur en luzerne ne dépassant pas 40% (sinon trop riche en Calcium), teneur en fibre à partir de 15%.

Les fibres (quantité et qualité correctes) sont indispensables pour l'usure des dents, et pour activer le transit intestinal. Vitamines (notamment C et E) et Calcium sont très importants pour le lapin, mais à l'inverse, l'excès de Calcium peut provoquer des caclculs urinaires, d'où la nécessité de choisir un aliment de bonne qualité, et adapté à l'âge de votre lapin.

Nous vous conseillons de lui laisser du foin à disposition en permanence, ainsi que des « bouchons » ou « granulés » pour lapins. Attention aux mélanges de graines qui sont inadaptés : ils manquent de vitamines, par ailleurs le lapin va manger seulement ses graines préférées et sa ration sera alors déséquilibrée.

L’eau est donnée dans un biberon, et changée tous les jours. Un lapin boit beaucoup !

Les lapins raffolent de la verdure mais attention à laver et sécher les herbes et végétaux avant de les leur donner, et aussi de ne pas les donner trop froids, sans quoi votre lapin risque de déclencher des diarrhées.

Nous vous conseillons : les carottes, fanes (de carotte, radis ou navet), endives, pissenlit, salade frisée, brocolis, épinards, chou frisé ou vert, chicorée, persil, cresson, celeri, coriandre, basilic, menthe, et pommes (celles-ci en quantité limitée). L'idéal est de varier les plaisirs et de changer de verdure régulièrement.

En revanche laitue, courgette, concombre sont trop riches en eau et à éviter. Enfin, choux, avocat, pommes de terre ou épluchures et haricots sont à éviter et potentiellement dangereux.

A l'adoption d'un jeune lapin, les légumes doivent être donnés en petite quantité et de façon progressive pour éviter les diarrhées.

Enfin, sensible comme à peu près toutes les espèces au "mal du siècle" qu'est l'obésité, les lapins ne doivent pas recevoir un aliment trop sucré, ni trop de friandises du commerce (trop riches en sucres), surtout s'ils sont déjà bien "enrobés".

Entretien et soins médicaux…

IMG_2451

Attention à ne jamais donner un médicament ni mettre une pipette sans conseil vétérinaire strict ! De nombreux produits pour chiens et chats sont toxiques et mortels chez le lapin et les accidents sont malheureusement très fréquents ! Le fipronil, par exemple (molécule de l'anti-puce le plus vendu pour les chiens et chats) est MORTEL chez le lapin !

Il existe deux maladies contre lesquelles nous vaccinons les lapins :

  • La myxomatose, transmise par les puces ou les moustiques et qui peut aussi toucher les lapins d’appartement.
  • Le VHD (maladie virale hémorragique), transmise via l’herbe ou les plantes d’extérieur, ou les excréments de chiens de chasse.

 

Le tube digestif fragile du lapin supporte mal les antibiotiques et l’administration de prébiotiques est indispensable lors d’antibiothérapie dans cette espèce.

Les maladies du lapin sur le site du centre hospitalier Frégis

 

Coordonnées

  • Cabinet vétérinaire du Clos des Anges - Dr Chevallier Dr Roger
    600 RTE DE BANDOL
    RD 559

    83270 ST CYR SUR MER
  • Tél : 04 94 26 61 18

Urgences

Nous sommes fermées ? Les urgentistes vous répondent au
04 94 26 61 18
ligne basculée vers les "Vétérinaires de Toute Urgence"